FLASH INFOS

Bénin: Didier Six veut remplacer Oumar Tchomogo à la tête des Écureuils

Publié le : 10/11/2017Auteur : AFRIKATVCatégorie : Articles - Sport

Depuis son départ d’Ile Maurice en 2015, Didier Six devrait retrouver du service sur un banc bientôt, comme nous vous l’annoncions en milieu de semaine. L’ancien sélectionneur du Togo confirme les contacts avec le Bénin et se verrait bien prendre la place d’Oumar Tchomogo actuel sélectionneur des Écureuils du Bénin.

Entretien exclusif.

Devenir sélectionneur du Bénin vous intéresserait-il?

Oui ça m’intéresse parce que le Bénin est une bonne équipe. Il y a de bons joueurs qui sont dans de bons clubs européens. Et les derniers résultats sont bons. Et je confirme qu’il y a eu un premier contact avec le Bénin via mon manager. L’Afrique de l’ouest me manque beaucoup après mon passage à Lomé donc ce serait un retour aux sources et ce serait valorisant de faire quelque chose comme ce que j’ai pu le faire avec les Eperviers.

Suivez-vous le football de ce pays et comment jugez-vous son niveau?

Je suis l’équipe. Je suis les joueurs internationaux. Je connais Sessegnon, Mounié, Poté et autres Adenon d’Amiens. Le football local, je ne le connais pas vraiment mais ce sera l’occasion de découvrir et c’est pour cela que j’aimerais avoir des adjoints locaux. Et je sais qu’il y a de bons techniciens là-bas. Si j’ai un staff compétent, le travail sera bien fait. Tout le monde sait qu’il y a une nation derrière qui veut des résultats, voir son équipe nationale gagner donc oui y a de belles choses à faire au Bénin.

L’objectif de la fédération est de qualifier les Ecureuils pour la CAN 2019. Pensez-vous pouvoir l’atteindre si vous êtes nommés ?

Je pense parce qu’il y a une équipe qui est bien en place. J’ai encore vu le dernier résultat au Congo (ndlr : 1-1 en amical) et je trouve que c’est bien. Certes, y a un groupe des éliminatoires difficile mais à moi d’adapter un fond de jeu et de prendre les meilleurs joueurs possibles. Il y a déjà un bon travail qui est fait. Et si je suis recruté, ce sera un travail collectif. J’aimerais travailler avec des gens compétents pour atteindre cet objectif. Je sais que le pays court derrière une CAN depuis 2010 et l’actuel groupe a les qualités pour aller au Cameroun.

Si vous êtes recrutés au Bénin, vous allez retrouver le Togo puisque les deux pays partagent le même groupe des éliminatoires…

De toute façon, vous connaissez mon amour pour le Togo. J’y ai travaillé dans la difficulté mais on a mis quelque chose en place. C’est bien. Mais à l’heure d’aujourd’hui, je ne pense plus à ça. Si je suis pris au Bénin, je serai concentré sur les Ecureuils. Mais j’aimerais bien voir les deux pays à la CAN surtout que la donne a changé et qu’il y a deux pays à qualifier par groupe. Mais quand il s’agira des confrontations entre les deux pays, on ira à Lomé pour aller chercher une victoire, tout comme on fera tout pour gagner quand ils seront à Cotonou.

Et que pensez-vous du travail de Claude Le Roy actuellement avec les Eperviers ?

Je connais Claude depuis des années. Je ne veux pas faire de jugement sur son travail. Il a une notoriété en Afrique. Et moi je suis peut-être mal placé pour parler de lui. Je ne suis pas dans son staff. Je ne veux pas me mêler. C’est le respect que j’ai pour les entraineurs surtout qui sont en poste. Un jour on m’a proposé un poste où y avait déjà Alain Giresse et j’ai dit non. C’est ma philosophie.

Votre référence en tant que sélectionneur reste ce quart de finale à la CAN 2013 avec le Togo. Pour revenir sur ce match face au Burkina Faso, qu’est ce qui a manqué aux Eperviers pour passer ?

C’est une bonne question. C’est du passé. Je crois qu’il a manqué de l’humilité et du professionnalisme chez certains cadres. Je ne veux pas trop m’étaler là-dessus.

Que faites vous depuis votre départ d’Ile Maurice en 2015 ?

J’ai eu la chance d’être à chaque fois dans les short-lists de plusieurs pays. Mais fallait terminer premier et pas deuxième. C’était de grosses nations de football. Donc là, je veux retrouver une équipe pour mettre mon expérience au service d’un pays.

Steven LAVON pour Africa Top Sports

Envoyer Partager Commenter


Laisser un commentaire

Envoyez nous vos vidéos
Envoyez nous vos vidéos